Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Jean Bottéro (geboren am 30. August 1914 in Vallauris, gestorben am 15. Dezember in Gif-sur-Yvette) war einer der herausragendsten französischen Altorientalisten, Spezialist für Assyriologie und Keilschriften. Als der frühere Dominikanermönch, der im Kloster von Biarritz als Lehrer für Bibel-Exegese begonnen hatte, sich weigerte, der Schöpfungsgeschichte Historizität zu bescheinigen, wurde er von seinem Amt suspendiert. Er ging daraufhin nach Paris, lernte selbständig Akkadisch und machte sich gemeinsam mit René Labat an die Übersetzung des Kodex Hammurabi. Von 1947 an arbeitete er am Centre national de recherche scientifique (CNRS) und beteiligte sich vor allem an Ausgrabungen im Mittleren Osten. 1958 erhielt er einen Lehrstuhl für Assyriologie an der École Pratique des Hautes Études (EPHE) in Paris, wo er später auch zum Professor (directeur d’études) ernannt wurde. Seine Veröffentlichungen trugen Jean Bottéro sehr hohe internationale Anerkennung ein. Mit seiner Edition der königlichen Keilschriftarchive von Mari leistete er einen entscheidenden Beitrag zur Entschlüsselung der Keilschrift; er setzte sich jedoch zeitlebens für eine breitere Auffassung des Konzepts der Lesbarkeit ein, insbesondere in Hinsicht auf die Lesbarkeit von Zeichen, Symptomen und Träumen. Damit beeinflusste er sowohl die historische Anthropologie (J.-P. Vernant, M. Detienne u. a.) als auch den Dekonstruktivismus (J. Derrida).

2Jean Bottéro (né le 30 août 1914 à Vallauris et mort le 15 décembre 2007 à Gif-sur-Yvette), est l’un des plus éminents historiens du Moyen-Orient antique, assyriologue et spécialiste des écritures. L’ancien moine dominicain qui avait débuté, au couvent de Biarritz, comme enseignant d’exégèse biblique, est suspendu alors qu'il refuse de créditer la Genèse d'un certificat d'historicité. Il s’installe à Paris, apprend seul l’akkadien et entreprend la traduction avec René Labat du Code d’Hammourabi. Dès 1947, il intègre le CNRS et participe aux fouilles au Moyen Orient, et obtient en 1958 une chaire d’assyriologie à l'École Pratique des Hautes Études à Paris où il deviendra directeur d'études. Ses publications lui confèrent une renommée internationale de premier ordre. Si sa contribution à la compréhension de l’écriture cunéiforme a été décisive (notamment grâce à l’édition des inscriptions royales de Mari), Bottéro a milité pour une conception plus vaste de la notion de lisibilité, notamment par rapport à une lisibilité des signes, des symptômes ou des rêves et, ainsi, il influença aussi bien l’anthropologie historique (J.-P. Vernant, M. Detienne etc.) que la déconstruction (J. Derrida).

Haut de page

Bibliographie

(Auswahl / Sélection)

La Religion babylonienne, Paris: PUF, 1952.

Le problème du mal en Mésopotamie ancienne. Prologue à une étude du « Juste souffrant », Paris: L'Arbresle, 1977.

L'épopée de la création, Paris: L'Arbresle, 1979.

Mythe et rite de Babylone, Paris: Honoré Champion, 1985.

Naissance de Dieu. La Bible et l’historien, Paris: Gallimard, 1986.

Mésopotamie. L’écriture, la raison et les dieux, Paris: Gallimard/NRF, 1987.

Zus. mit S. N. Kramer: Lorsque les dieux faisaient l’homme. Mythologie mésopotamienne, Paris: Gallimard, 1989.

Initiation à l’Orient ancien. De Sumer à la Bible, Paris: Le Seuil, 1992.

Édition et traduction: L’Épopée de Gilgamesh. Le grand homme qui ne voulait pas mourir, Paris: Gallimard (Reihe L’aube des peuples), 1992.

Zus. mit M.-J. Stève: Il était une fois la Mésopotamie, Paris: Gallimard (Reihe Découvertes), 1993.

Babylone à l’aube de notre civilisation, Paris: Gallimard (Reihe Découvertes), 1994.

Babylone et la Bible. Entretiens avec Hélène Monsacré, Paris: Les Belles Lettres, 1994.

Zus. mit J.-P. Vernant u. C. Herrenschmidt: L’Orient ancien et nous. L’écriture, la raison et les dieux, Paris: Albin Michel, 1996.

Zus. mit J. Moingt u. M.-A. Ouaknin: La plus belle histoire de Dieu. Qui est le dieu de la Bible?, Paris: Le Seuil, 1997.

La plus vieille religion: en Mésopotamie, Paris: Gallimard, 1998.

La plus vieille cuisine du monde, Paris: Louis Audibert, 2002.

Au commencement étaient les dieux, Vorwort v. J.-Cl. Carrière, Paris, 2004.

Übersetzungen ins Deutsche / Traductions en allemand

Zus. mit E. Cassin u. J. Vercoutter (éd.): Die Altorientalischen Reiche I-III (Fischer Weltgeschichte Bd. 2-4), Frankfurt a.M.: Fischer, 1997.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Jean Bottéro », Trivium [En ligne], 10- Lisibilité, mis en ligne le 30 mars 2012, consulté le 26 avril 2017. URL : http://trivium.revues.org/4210

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des la revue Trivium sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Éditions de la maison des sciences de l’homme
  • Logo DVA-Stiftung
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Agence universitaire de la Francophonie (AUF)
  • Revues.org