Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Muriel Pic, 1974 geboren, ist SNF-Forscherin an der Universität Neuchâtel. Den Schwerpunkt ihrer Forschungsarbeit bildet die Beziehung zwischen Literatur und Geisteswissenschaften im 20. und 21. Jahrhundert. Im Zuge ihrer an der Ecole des hautes études en sciences sociales (Paris) abgelegten Promotion über Pierre Jean Jouve spezialisierte sie sich auf die intellektuellen Fragestellungen der Zeit zwischen den beiden Weltkriegen (Psychoanalyse, profane Erfahrung, politisches Engagement des Schriftstellers, dokumentarischer Modernismus). Nach der Promotion forschte sie an der Freien Universität und am Centre Marc Bloch in Berlin über W.G. Sebald: Kriegsrezeption, Montage von Dokumenten, Text und Bild, mikrohistorisches Schreiben. Seit 2007 arbeitet sie zum literarischen Wissen in Richtung Stéphane Mallarmé, Georges Bataille, das Collège de Sociologie und nicht zuletzt Walter Benjamin.
Muriel Pic hat mehrere Monographien, wissenschaftliche Editionen sowie Sammelbände veröffentlicht; darunter: Le Désir monstre. Poétique de Pierre Jean Jouve (Le Félin, 2006); Pierre Jean Jouve, Lettres à Jean Paulhan. 1925-1962 (Editions Claire Paulhan, 2006); W.G. Sebald. L'image papillon (Les Presses du Réel, 2009); Les désordres de la bibliothèque (Filigranes, 2011); (Hg. zus. mit Barbara S. Castioni und Jean-Pierre van Elslande) La Pensée sans abri. Non-savoir et littérature (Editions Cécile Defaut, 2012). Sie hat jüngst an der W.G.-Sebald-Ausstellung im Centre Pompidou (2012) mitgewirkt und arbeitet derzeit an einer kritischen Edition des Journal pour moi seule: 1929–1982 der schweizerischen und Pariser Dichterin Edith Boissonnas. Ihre kommenden Forschungen wird sie dem Thema Literatur und Vorzeichen widmen.

2Muriel Pic, née en 1974, est chercheuse FNS à l'université de Neuchâtel. Ses travaux portent sur le rapport entre littérature et sciences humaines et sociales aux XXe et XXIe siècles. Lors de son doctorat sur Pierre Jean Jouve, soutenu à l'EHESS, elle s'est spécialisée sur l’histoire intellectuelle de l'entre-deux-guerres (psychanalyse, expérience profane, engagement politique de l'écrivain, modernisme documentaire). Puis, elle a mené ses recherches à la Freie Universität et au CMB à Berlin sur W.G. Sebald : réception de la guerre, montage de documents, texte et image, écriture microhistorique. Depuis 2007, elle travaille sur la connaissance par le littéraire en direction de Stéphane Mallarmé, Georges Bataille, le Collège de Sociologie, mais aussi Walter Benjamin.
Elle a publié plusieurs ouvrages, éditions scientifiques et collectifs, notamment : Le Désir monstre. Poétique de Pierre Jean Jouve (Le Félin, 2006) ; Pierre Jean Jouve, Lettres à Jean Paulhan. 1925-1962 (Editions Claire Paulhan, 2006) ; W.G. Sebald. L'image papillon (Les Presses du Réel, 2009) ; Les désordres de la bibliothèque (Filigranes, 2011) ; (avec Barbara S. Castioni et Jean-Pierre van Elslande) La Pensée sans abri. Non-savoir et littérature (Editions Cécile Defaut, 2012). Elle a collaboré à l'exposition W.G. Sebald au Centre Pompidou (2012), prépare actuellement l’édition critique du Journal pour moi seule. 1929-1982 de la poétesse suisse romande et parisienne Edith Boissonnas, et a ouvert un chantier sur littérature et présages.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Muriel Pic », Trivium [En ligne], 10- Lisibilité, mis en ligne le 30 mars 2012, consulté le 23 juin 2017. URL : http://trivium.revues.org/4209

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des la revue Trivium sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Éditions de la maison des sciences de l’homme
  • Logo DVA-Stiftung
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Agence universitaire de la Francophonie (AUF)
  • Revues.org