Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Alexandre Escudier (né en 1971) est chargé de recherche au Centre de Recherches Politiques de Sciences Po (CEVIPOF). Après des études d’histoire et de sciences politiques, il obtient son doctorat, en 1999, à l’Ecole des hautes études en sciences sociales (EHESS) avec un travail sur le problème théorique de l’écriture de l’histoire en France et en Allemagne au XIXe siècle. Ses recherches portent sur l’histoire moderne de l’historiographie et la philosophie politique ainsi que sur les transferts de théories entre les sciences sociales française et allemande du XIIIe au XXe siècle (historisme, herméneutique, méthodologie de l’histoire, histoire des concepts).

2Alexandre Escudier (geb. 1971) ist wissenschaftlicher Mitarbeiter am Centre de Recherches Politiques de Sciences Po (CEVIPOV, Paris). Nach dem Studium der Geschichte und Politikwissenschaften promovierte er 1999 an der Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales mit einer Arbeit über Geschichtsschreibung in Frankreich und Deutschland im 19. Jahrhundert. Er beschäftigt sich schwerpunktmäßig mit Fragen der modernen Historiographiegeschichte und politischer Philosophie sowie Theorietransfers zwischen französischen und deutschen Sozial- und Kulturwissenschaften im 18.–20. Jahrhundert (Historismus, Hermeneutik, Historik, Begriffsgeschichte).

Haut de page

Bibliographie

Auswahl / Sélection

Le récit historique comme problème théorique en France et en Allemagne au 19e siècle, Lille, 2001.

[Hg.] Gedenken im Zwiespalt. Konfliktlinien europäischen Erinnerns, Göttingen, 2001.

[Übers. u. Hg.] Johann Gustav Droysen : Précis de théorie de l’histoire, Paris, 2002.

Artikel / Articles

»De Chladenius à Droysen. Théorie et méthodologie de l’histoire de langue allemande (1750-1860)«, Annales H.S.S., 58 (4), Juli-August 2003, S. 743–777.

»Pour une histoire européenne comparée des imaginaires historiographiques modernes du monde médiéval«, in: Fryde, N. / Oexle, O. G. / Monnet, P. (Hg.): L’imaginaire moderne de la société médiévale (XIXe-XXIe siècles) / Die moderne Deutung der mittelalterlichen Gesellschaft (19.–21. Jahrhundert) / Modern Conceptions of Medieval Society (19th.-21th. Century), Göttingen: Vandenhoeck & Ruprecht (Reihe »Max Planck Institut für Geschichte«), 2006, S. 381–423.

»Le sentiment d’accélération de l’Histoire chez les Modernes: éléments pour une histoire«, Esprit, 6, Juni 2008, S. 165–191. (deutsche Übersetzung in Trivium 9)

»›Temporalisation‹ et modernité politique: penser avec Reinhart Koselleck«, Annales H.S.S., 64 (6), November–Dezember 2009, S. 1269–1301.

»Le libéralisme politique et ses critiques: le cas des néo-républicanismes contemporains«, in: Kévorkian, G. (Hg.) : La pensée libérale. Histoire et controverses, Paris: Ellipses, 2010, S. 327–342.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Alexandre Escudier », Trivium [En ligne], 9- Vitesse et existence. La multiplicité des temps historiques, mis en ligne le 30 novembre 2011, consulté le 29 juin 2017. URL : http://trivium.revues.org/4099

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des la revue Trivium sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Éditions de la maison des sciences de l’homme
  • Logo DVA-Stiftung
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Agence universitaire de la Francophonie (AUF)
  • Revues.org