Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Ancien élève de l’École Normale Supérieure et agrégé de lettres classiques, Eugène Véron (1825-1889) est historien et philosophe. Également journaliste et critique d’art, il collabore à de nombreuses revues (La Revue nationale, Le Courrier du Dimanche) et il dirige le journal L’Art.
Outre ses travaux sur les questions sociales, Véron contribue à l’instauration d’un nouveau paradigme esthétique. À l’instar de Jean-Marie Guyau et de Gabriel Séailles, il travaille dans une direction nouvelle, partant du refus de l’idée du Beau et s’appuyant sur les récents développements de la physiologie, de la psychologie et de l’anthropologie. Dans ce tournant positiviste, L’Esthétique (1878) d’Eugène Véron articule le paradigme scientifique et l’analyse d’œuvres d’artistes modernes (Delacroix, Millet). Inscrit dans l’esthétique scientifique qui s’était développée à la fin du xixe siècle, cet ouvrage se nourrit fondamentalement de l’expérience intime que Véron a du monde de l’art.

2Eugène Véron (1825-1889), Absolvent der »École Normale Supérieure« und Dozent für klassische Philologie, war Historiker und Philosoph. Sowohl Journalist als auch Kunstkritiker, arbeitete er bei zahlreichen Zeitschriften mit (La Revue nationale, Le Courrier du Dimanche) und leitete die Zeitschrift L’Art.
Neben seinen Arbeiten über soziale Fragen trug Véron auch zur Errichtung eines neuen ästhetischen Paradigmas bei. Dem Beispiel von Jean-Marie Guyau und Gabriel Séailles folgend, arbeitete er in einer neuen Richtung, die von der Zurückweisung der Idee des Schönen ausging und sich auf jüngere Entwicklungen der Physiologie, der Psychologie und der Anthropologie stützte. In dieser positivistischen Wende verband Die Ästhetik (1878) von Eugène Véron die Konstruktion eines wissenschaftlichen Paradigmas mit der Analyse der Werke moderner Künstler (Delacroix, Millet). Im Rahmen der wissenschaftlichen Ästhetik, die sich am Ende des 19. Jahrhunderts entwickelte hatte, speiste sich Vérons Ästhetik grundlegend aus seinem intimen Erleben der Welt der Kunst.

Haut de page

Bibliographie

(Sélection / Auswahl)

Monographies / Monographien

Du Progrès intellectuel dans l’humanité. Supériorité des arts modernes sur les arts anciens. Poésie, sculpture, peinture, musique, Paris, Guillaumin, 1862 (Rééd.: Paris,Vrin, 2007).

La Société internationale des Beaux-Arts, Paris, Marpon, 1867.

L’esthétique: origine des arts, le goût et le génie, définition de l’art et de l’esthétique, le style, l’architecture, la sculpture, la peinture, la danse, la musique, la poésie, Paris, Reinwald, 1878.

Eugène Delacroix, Paris, Rouam, 1887.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

« Eugène Véron », Trivium [En ligne], 6- Esthétique et science de l'art, mis en ligne le 02 mai 2010, consulté le 26 septembre 2017. URL : http://trivium.revues.org/3677

Haut de page

Droits d’auteur

Licence Creative Commons
Les contenus des la revue Trivium sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

Haut de page
  • Logo Éditions de la maison des sciences de l’homme
  • Logo DVA-Stiftung
  • Logo DOAJ - Directory of Open Access Journals
  • Logo Agence universitaire de la Francophonie (AUF)
  • Revues.org